« Forte expérience »

Camille

Pouvez-vous vous présenter ? Je m’appelle Camille TASSAUX, j’ai 31 ans. Je suis une sportive passionnée et une professionnelle investie. J’ai pratiqué de nombreuses activités sportives depuis ma plus tendre enfance, passant du sport individuel (la natation pendant 10 ans) au sport collectif (rugby et handball). Maintenant, je me passionne de plus en plus pour les sports de pleine nature : VTT, trail, … Ce qui rejoint mon côté « défenseur de la nature ». Ma vie est composée de pratiques sportives de tout genre, de bons moments partagés, de voyages et d’épanouissement personnel.

Comment êtes-vous devenue préparateur mental ? Mon parcours professionnel et la rencontre avec la préparation mentale ont fait de moi une personne déterminée à vivre une vie épanouie. Auparavant sportive stressée et femme « overbookée », j’ai découvert au fur et à mesure de l’apprentissage de la préparation mentale une nouvelle manière de vivre, d’appréhender les défis, d’avancer sereinement vers de nouveaux objectifs. De cette découverte est née une passion et une profonde envie d’accompagner l’être humain vers la découverte de son plein potentiel.

Vous êtes également entraîneur, est-ce que cela vous aide dans votre pratique ? Oui, je suis entraîneur de l’équipe Elite de Montpellier en sauvetage sportif. Ce métier me permet de comprendre très finement les attentes et les difficultés d’un sportif, d’un club ou d’un entraîneur pendant une saison ou une carrière sportive. Ces deux métiers sont très complémentaires : l’un est dominant dans l’action, l’autre dans la réflexion et les deux se coordonnent parfaitement dans l’équilibre que je recherche.

Quel est votre parcours ? Passionnée de sport, je commence par une licence STAPS parcours entraînement sportif. Puis naturellement, mon intérêt se porte plus finement sur l’écoute psychologique des sportifs, l’aspect mental de leur performance, l’émotion qui vit dans chacun de leurs gestes. Spontanément, je choisis de m’orienter vers un master en Ingénierie de la performance spécialisé dans la « préparation mentale et le coaching » à l’Université de Montpellier.

Que vous apportent vos années d’expériences ? Par l’accompagnement de jeunes sportifs en construction jusqu’au sportif de haut niveau accompli, par le vécu de grandes échéances comme les Jeux Olympiques de Rio, par mon travail au sein du CREPS de Montpellier et mon statut d’entraîneur d’équipe élite, j’affine depuis des années mon expérience sur le terrain et mon écoute bienveillante. L’équilibre de toutes ces actions et la rencontre de chaque personnalité me poussent, chaque jour, à me dépasser dans mes interventions. Cela afin de répondre au mieux à votre projet.

_________________________________________________________________________

« Ancienne sportive de haut niveau »

Gabriela 

Qui êtes-vous ? Je m’appelle Anne-Gabriela BOUTELOUP, j’ai 28 ans. Pour mes études et le travail, j’ai vécu à Dijon, Montpellier et Paris. Maintenant je vis à Montpellier. Je suis une personne pleine d’énergie et toujours très positive. Tout ce que j’entreprends, je le fais avec passion. J’ai une âme de compétitrice, j’aime les défis.

Quel est votre parcours ? J’ai obtenu une licence « Entraînement Sportif » à l’UFR-STAPS de Dijon, un Brevet d’Etat, le BEESAN, à Besançon pour entraîner en Natation et un Master « Préparation Psychologique et Coaching » à l’UFR-STAPS de Montpellier. Aujourd’hui je pratique ce métier qui me passionne auprès d’étudiants, de sportifs, d’entraîneurs et de non sportifs.

Quelle est votre discipline sportive ? La natation. J’ai pratiqué ce sport pendant 18 ans. J’ai nagé au niveau national (finales et podiums). Ma spécialité c’est le demi-fond. Le haut-niveau a été une expérience très très enrichissante. Cela m’a permis de découvrir, de partager la vie de groupe et l’intérêt du travail en équipe. J’ai appris la régularité dans l’effort, la gestion du stress et l’organisation entre le sport et les études. Je nage également en eau libre. J’aime cette sensation de liberté et cet accord avec la nature. Il faut prendre en compte la température, le vent, les autres nageurs, le parcours, les vagues s’ il y en a. Chaque course est une vraie aventure.

Quel est votre plus beau souvenir ? C’était aux Championnats de France à Dunkerque, Finale A du 800 NL Dames. Finale qualificative pour les JO de Londres en 2012. Je ne jouais pas un billet pour Londres, mais toutes les grandes pointures étaient là. On sentait la pression à la chambre d’appel. La course était incroyable car je savais que les filles qui nageaient devant moi iraient disputer cette course aux JO à Londres quelques semaines plus tard. C’était ma dernière course de la saison. La piscine était pleine à craquer. Je savais que ma famille regardait ma course en direct depuis notre maison en Bourgogne.  C’était une épreuve de folie. J’ai terminé 6ème française. Cette place a été une de mes plus belles performances.

 

 

 

 

 

.